jeudi 24 février 2011

ArchiTEXTure

"Il y a un écrivain japonais qui a écrit un petit texte magnifique intitulé Tôfu, la pâte soja. Je trouve qu'il rend compte de l'ensemble de mes idées. Selon son auteur, le tôfu n'est pas produit en vue d'un quelconque effet esthétique, mais pour être d'abord mangé. En cela, personne ne le considère comme un produit exclusivement esthétique même s'il exprime à sa manière une sensibilité intellectuelle. Un morceau de tôfu de qualité ne peut être fait qu'au terme d'un apprentissage laborieux, long, à la manière du bleu de Yves Klein qui nécessitait également un long travail de conception et de composition. La forme de carré est une forme définitive, parfaite, qui rassemble à la fois la fonctionnalité et le sens esthétique. Et c'est au fond la même chose dans le domaine de l'architecture. Cet écrivain a parfaitement expliqué que la simplicité pouvait justement contenir de nombreux éléments. C'est la même chose pour une seule étoffe de Issey Miyake. Je partage évidemment cet idéal. A mes yeux, la simplicité se concrétise à travers mes créations et je dois ainsi y contenir de nombreux éléments tels que l'histoire, la tradition, l'homme, l'Orient et l'Occident. Je dois ajouter que l'architecture se développe actuellement de plus en plus entièrement dans un environnement commercial, si l'on continue de la sorte, dans le commerce, l'épreuve de l'existence de soi que j'assigne à l'architecture restera un horizon trop lointain et inatteignable. Et on est très loin de cet idéal."
Entretien avec Tadao Ando réalisé en juillet 2008 à Osaka
Par Marie-Pierre Gendarme et Hélène Kassimatis, IFM
Esthétiques du quotidien au Japon

4 commentaires:

lo a dit…

L'archi, le tofu... et ma gomme à cheveux.

Heureux mélange!

Flavien Del a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Flavien Del a dit…

Bonjour,


J'ai pu lire cet extrait dans le livre mais je n'ai pas trouvé le texte dont parle Tadao ando, intitulé :

Tôfu, la Pâte de Soja.

Avez vous des informations à ce propos ?
Bien cordialement,
Flavien

Gwendoline Franzin a dit…

Désolée, Flavien : je n'ai aucune info à ce sujet… bonne suite d'enquête !
Gwen.