jeudi 21 octobre 2010

Une enquête sentimentale

Vous arrive-t-il d'être somnambule ?
Savez-vous où vous serez en 2014 ?
Vous êtes-vous déjà fait cambrioler ?
Lisez-vous dans votre lit ?
Pensez-vous plus souvent au passé
ou à l'avenir ? 
Qu'avez-vous dans vos poches ?
Combien de numéros de téléphone 
connaissez-vous par coeur ?
Vous souciez-vous des prévisions météorologiques ?
Feuilletez-vous souvent vos albums photo ?
Egarez-vous parfois vos clés ?
Avez-vous une couleur favorite ?
Apprenez-vous régulièrement des mots nouveaux ?
Signez-vous des pétitions ?
Redoutez-vous les conflits ?
Qu'aimeriez-vous changer de votre caractère ?

4 commentaires:

Miss Ritchie a dit…

Somnambule jamais, mais il m'arrive de parler quand je dors, et ça veut pas dire grand chose (ouf...).

A Londres, si tout va bien.

Jamais cambriolée.

Bien sûr, j'adore lire dans le lit, couchée ou assise, avec plein de coussins.

Le passé pour les bons moments nostalgiques, l'avenir pour les choses excitantes qui m'arriveront.

Dans mes poches, des mouchoirs....(bof).

Beaucoup de numéros, même si on n'a plus besoin de les taper.

Je regarde un site qui dit n'importe quoi, et mes prévisions sont toujours fausses (par rapport à celles de mes voisines par exemple, qui ont de meilleures sources).

Oui, souvent, et ça fait toujours du bien.

OUi, les clés, c'est presque la seule chose que j'égare, mais ça arrive, et j'ai donc toujours des doubles qui marchent mal (et donc je les égare...).

En ce moment, j'aime le violet foncé, le smokey gris et le jaune pissenlit.

Mots nouveaux en anglais (et en japonais, d'un autre registre).

Oui, je signe des pétitions quand je crois à la cause.

Non, pas spécialement. Enfin pas trop souvent quand même, je préfère qu'il n'y en ait pas.

Là, c'est difficile, j'aimerais être moins impulsive et moins angoissée.

Paul a dit…

Le souvenir de mon cambriolage s'est fait ténu et joyeux – si j'étais resté dans mon lit à bouquiner quelques soirs de plus, ou si j'avais été somnambule plutôt que noctambule, ça ne serait peut-être pas arrivé. J'avais pensé à verrouiller la porte mais pas mon âme. Eh bien, cambrioleurs, prenez mes bibelots inutiles, emportez mes peurs et mes torpeurs ! Dans mes poche (sous mes yeux ?), je cherche mes clés, pour un avenir meilleur, en 2014 peut-être ? Dans des boites, mes photos, je les mettrai un jour en albums. Dans ma tête, pas de numéros de téléphone mais des numéros d'acrobate, qui signe des pétitions pour qu'on ôte le filet.
Ectomorphe : voilà le mot appris aujourd'hui, merci Crash Weight. Ça me va bien, tiens, comme programme. Ne pas prendre de poids, rester filiforme et funambule. Ne pas ressasser, ne pas oublier, ne pas craindre demain, ne pas s'épuiser à le planifier. Essayer de rester sur le fil du présent, couleur du temps qu'il fait ici et maintenant, simplement.

simon melmoth a dit…

non-dans ses bras-oui-très souvent-ni l'un ni l'autre-de l'argent-aucun-assez rarement-trop rarement-assez souvent-rouge-oui-parfois-non-rien.

VS a dit…

Ah, je ne suis donc pas la seule à avoir une envie irrépressible de répondre quand je vois paraître ces questionnaires. Ça me rassure.